La Fédération Française du Bâtiment des Yvelines est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Les professionnels du Bâtiment des Yvelines

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Actualité

Emploi : Olivier SALLERON alerte la ministre du Travail Elisabeth BORNE

Le 12 février 2021
Lors d’un entretien le 9 février, le président a alerté la ministre sur les freins qui pourraient amoindrir les effets attendus du plan de relance en termes d’emplois.

Interrogé par la ministre du Travail sur les répercussions attendues du plan de relance dans le bâtiment, Olivier SALLERON a d'emblée rappelé les chiffres inquiétants de la construction neuve (-15% sur les permis logement fin 2020).



Sans des mesures prises rapidement, le secteur craint une perte de 50 000 emplois à la fin de l'année. Le président a déploré un immense gâchis : tout démontre que des mesures volontaristes sur le logement neuf permettraient - au contraire - d'inverser la tendance pour finir l'année avec 50 000 emplois créés. Le « pacte » pour l'emploi fonctionne dans les deux sens : le bâtiment ne peut s'engager durablement que sur la base d'un soutien réel à l'activité.



Le secteur l'a d'ailleurs prouvé en matière d'apprentissage avec une hausse de 10% des contrats signés en 2020 : c'est un résultat inespéré au regard du contexte. Un résultat qu'il faut impérativement encourager. Tout le contraire des décisions prises à l'emporte-pièces et sans études d'impact comme la nouvelle norme RE2020 ou les nouvelles obligations créées par le projet de loi Climat. De telles décisions ne contribuent pas à créer un climat propice à l'activité et à la création d'emplois.



En présence du délégué général de Pôle Emploi, le président a par ailleurs rappelé l'intérêt à la collaboration réactive et régulière de tous les centres de Pôle Emploi avec les fédérations départementales et régionales du bâtiment. Et ceci afin d'assurer une plus grande fluidité entre les offres des entreprises et les candidats en recherche d'emplois.



Dans un contexte où tout doit être fait pour relancer l’économie, Olivier SALLERON a déploré les conventions collectives signées récemment entre la Capeb et CGT, dans le dos des artisans. Ces conventions qui ajoutent des contraintes sociales supplémentaires pour les entreprises de moins de 10 salariés jettent le trouble dans le secteur au plus mauvais moment. Ni la méthode, ni l’objectif politique poursuivi n’honorent le paritarisme. 



Enfin, le président a insisté sur la nécessité de tout faire pour que le plan de relance se traduise par des emplois durables dans les territoires, en mettant en garde contre les offres anormalement basses et leur corollaire : le détachement illégal. De ce point de vue, il a plaidé pour que les contrôles soient renforcés et qu'un coup d'arrêt soit porté aux excès de la sous-traitance en cascade.


Le 12 février 2021